Le temps des Fêtes est arrivé!

Une autre année se termine bientôt. Le temps des Fêtes arrive et avec lui, des moments de réjouissances et de petits et grands plaisirs.

Toute l’équipe de Diabète Estrie désire vous remercier pour votre confiance et votre fidélité tout au long de l’année 2023. On vous souhaite un temps des Fêtes merveilleux et une année 2024 remplie de projets et de réussites!

Pour l’occasion, veuillez noter que le bureau sera fermé du 23 décembre jusqu’au 16 janvier 2024.

Joyeuses Fêtes!

Un dimanche après-midi O’Volt pour nos jeunes DT1

Diabète Estrie a été heureuse de préparer une activité pour toutes les familles de l’Estrie vivant avec le diabète de type 1. Après les camps d’été, nous allons à O’Volt à Sherbrooke. Le but est de s’amuser en famille et de partager cette réalité avec des personnes vivant les mêmes défis qu’eux.

Lieu : O-Volt, Sherbrooke : https://o-volt.ca/

Date: Dimanche 19 novembre

Durée : 13h à 16h

Coût : gratuit pour toute la famille (incluant les parents et tous les enfants de la famille, dt1 ou non)

Déroulement: 2 heures de jeu suivi d’une collation dans une salle réservée pour nous.

Nous avons eu 13 enfants et 11 parents pour cette activité. Tout le monde était très heureux. Nous avions des collations pour tout le monde!

Le 14 novembre 2023 en cette journée mondiale du diabète

En cette #journéemondialedudiabète, nous avons organisé une journée pour souligner l’événement.

Tout d’abord, Sofia Mathieu (ambassadrice pour FRDJ https://www.frdj.ca/)et Mme Jeannine Lapierre sont venues nous parler de leur vie avec le diabète de type 1.

Ensuite le Dr André Carpentier du CRCHUS, Directeur de centre, Faculté de médecine et des sciences de la santé est venu nous parler de la recherche et de toute son importance. L’espoir par la recherche.

Pour terminer, Mme Brière nous a partagé en tant que mère d’un enfant diabétique et en tant que députée tout ce que cela peut représenter.

Merci à tous pour votre précieuse participation.

INSULINOTHÉRAPIE : Et si on passait à 1 injection par semaine ?

https://www.santelog.com/actualites/insulinotherapie-et-si-passait-1-injection-par-semaine?fbclid=IwAR2f75R6h8zPGfF0QlclpPH-vF-oJ06jFM_CTPwxiHB6HZXwzc7jNLSp9Jg

Les résultats préliminaires d’efficacité de cette nouvelle insuline, qui ne s’injecte qu’une fois par semaine, avaient déjà fait l’objet d’une communication lors du récent Congrès Endo 2021. Aujourd’hui, ces données d’essais de phase II -qui visaient essentiellement à affiner la posologie- confirment que cette nouvelle insuline, Icodec (Novo Nordisk), pourrait changer la donne pour les patients diabétiques de type 1 et de type 2. Des conclusions publiées dans la revue Diabetes Care, qui suggèrent que bientôt une injection par semaine permettra aux personnes diabétiques d’atteindre et de maintenir leur objectif glycémique.

Car l’initiation et le suivi de l’insulinothérapie restent un défi pour les millions de patients atteints de diabète de type 2 dans le monde. La peur et le désagrément liés aux injections quotidiennes nuisent considérablement à l’observance. De plus, l’efficacité et l’innocuité de l’insulinothérapie dépendent de nombreux facteurs, dont la précision des dosages, le respect du planning, et les objectifs glycémiques. Les professionnels de santé estiment qu’une réduction de la fréquence d’administration du traitement avec une injection hebdomadaire d’insuline seulement, serait de nature à réduire la réticence et l’abandon du traitement. En fin de compte, une telle insulinothérapie aurait de grands bénéfices pour le patient diabétique.

Une fois par semaine pour une meilleure qualité de vie

Ces 2 études qui apportent une preuve de concept, servent déjà de tremplin aux essais cliniques de phase III, actuellement en cours à l’Université du Texas (UT) Southwestern et dans d’autres sites, et qui vont évaluer l’efficacité de l’administration d’insuline une fois par semaine.

Un besoin énorme : les études préliminaires confirment en effet que le traitement des personnes atteintes de diabète de type 2 avec la nouvelle insulinothérapie injectable une fois par semaine est aussi sûr et aussi efficace que les injections quotidiennes d’insuline. L’auteur principal, le Dr Ildiko Lingvay, professeur de médecine interne à l’UT Southwestern, rappelle que « si l’insuline est à la base du traitement du diabète depuis 100 ans, et est un médicament efficace et sans danger lorsqu’elle est utilisée à la bonne dose, l’insulinothérapie reste un traitement lourd car elle nécessite des injections fréquentes. Le développement d’une insuline efficace et sûre qui peut être administrée une fois par semaine répond à un besoin énorme et constitue une avancée attendue par des millions de diabétiques dans le monde ».

  • Une première étude qui a impliqué 205 patients de 7 pays s’est déroulée en 3 phases, une période de détection de 2 semaines, une phase de traitement de 16 semaines et un suivi de 5 semaines. L’objectif était d’optimiser la dose d’insuline afin d’obtenir le meilleur équilibre glycémique avec le risque minimum d’épisodes d’hypoglycémie.
  • Une deuxième étude a suivi 154 patients de 5 pays afin de tester et préciser les aspects pratiques de l’utilisation de l’insuline ainsi que les meilleures façons de passer du rythme quotidien au rythme hebdomadaire. L’étude montre que le fait de

commencer avec une première dose plus élevée ou « dose de charge »,

permet aux patients d’atteindre plus rapidement leur objectif glycémique.

Plusieurs essais cliniques de phase III sont en cours chez des patients atteints de diabète de type 1 ou de type 2. La perspective d’une insuline hebdomadaire se rapproche qui pourra réduire le fardeau du traitement tout en améliorant son observance.

Accueil

Source : Diabetes Care 2021 April DOI : 10.2337/dc20-2877 Switching to Once-Weekly Insulin Icodec Versus Once-Daily Insulin Glargine U100 in Type 2 Diabetes Inadequately Controlled on Daily Basal Insulin: A Phase 2 Randomized Controlled Trial

Plus sur l’Insulinothérapie sur Diabète Blog

Lire aussi :

Lina Courtois reçoit un hommage à l’Assemblée nationale

Diabète Estrie est fière de vous présenter sa vice-présidente, Lina Courtois, diabétique de type 2. 

 

Voici l’article paru dans: Le Reflet du Lac par Patrick Trudeau

COURAGE. La politicienne et athlète Lina Courtois a eu droit à sa minute de gloire, jeudi dernier à l’Assemblée nationale.

Le député d’Orford Gilles Bélanger a profité de son temps de parole pour rendre hommage à la dame de 72 ans, qui a poursuivi sa carrière sportive dans deux disciplines(natation et natation artistique) au cours de la dernière année, en dépit du combat qu’elle mène face au cancer du sein.

« Même si elle suivait des traitements de chimiothérapie, elle a remporté neuf médailles d’or, dont trois d’or lors des Championnats canadiens (de natation artistique). Son prochain objectif, ce sont les Championnats mondiaux au Qatar en 2024 », a fait savoir M. Bélanger, tout en adressant un signe de la main à Mme Courtois, qui était confortablement assise au balcon de l’Assemblée nationale en compagnie de quelques parents et amis.

Bien qu’elle soit présentement sous le coup d’une interdiction (médicale) de nager, la dame de Sainte-Catherine-de-Hatley, qui est également vice-présidente de Diabète Estrie ainsi que conseillère municipale, entend bien reprendre les compétitions sur le circuit québécois des maîtres-nageurs très bientôt.

 

 

Discours de Gilles Bélanger, député d'Orford à l'Assemblée nationale

La déclaration d’un député faite à l’Assemblée nationale est une courte déclaration sur un sujet précis d’intérêt local, régional, national ou international.
Le 19 octobre dernier, lors de ma déclaration, j’ai souligné le courage et la résilience exceptionnels de madame Lina Courtois.
Je vous invite à visionner la vidéo.